Mon entremet « L’Elégante » (framboise/rose/litchi)

Share Button

Coucou les gourmands,

C’est bientôt la fête des mères, et pour régaler vos mamans , je vous propose mon entremet « L’Elégante », très girly et parfumé.

J’avais réalisé cet entremet il y a deux ans environ. A cet moment-là, je n’étais pas encore en formation au Greta, et surtout, je n’étais pas diplômée. Mais j’adorais déjà la pâtisserie et partager mes réalisations avec mes proches.

Je l’avais fait pour mon anniversaire, mais au final, pourquoi pas pour la fête de mères, ou la Saint Valentin. En fait, il s’adapte à toutes les occasions, et même lorsqu’il n’y a rien à fêter… Juste pour le plaisir des papilles.

Pour cet entremet, je me suis inspirée du légendaire Ispahan de Pierre Hermé, qui ne se présente plus. Une association parfaite entre l’acidité de la framboise, la douceur du litchi, et le côté floral de la rose qui arrive en fin de bouche. C’est juste magique !!!! D’ailleurs, saviez-vous qu’Ispahan est une ville d’Iran. C’est également le nom d’une rose. Il faut savoir que l’Iran est célèbre pour ces roses. Notamment à Kashan, surnommée « ville de la rose », où on cultive, distille la rose pour en faire des huiles essentielles.

Pierre Hermé nous étonnera toujours avec son incroyable palais, son talent et sa créativité. Il s’inspire de tout ce qui l’entoure, que ce soit les saveurs, les odeurs, les souvenirs…

Mon entremet « L’Elégante » est composé d’une mousse framboise/rose, d’un crémeux litchi, et d’un biscuit dacquoise. J’espère qu’il saura titiller vos papilles.

Je l’ai réalisé avec le superbe moule Eleganza de Silikomart (contenance 1600ml), acheté chez Alice délice.

 

  • Pour 6 personnes environ
  • Temps de préparation : 1h40 environ
  • Temps de cuisson : 12 minutes à 180°C
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : intermédiaire

 

Dacquoise amande

  • 60g de blancs (2 œufs)
  • 25g de sucre semoule
  • 37g de sucre glace
  • 62g de poudre d’amandes
  1. Préparez votre gabarit : sur une feuille de papier cuisson, tracez 1 cercle de 18cm de diamètre environ.
  2. Fouettez les blancs jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux puis versez le sucre semoule en pluie. La meringue doit être lisse et brillante. Et un bec d’oiseau doit se former lorsque vous soulevez le fouet.
  3. Incorporez ensuite délicatement le sucre glace tamisé et la poudre d’amandes. Mélangez à la maryse. Attention à ce qu’il ne reste pas de poudres au fond.
  4. Mettez en poche munie d’une douille unie, et pochez votre cercle en escargot.
  5. Cuire 12 minutes environ à 180°C.
  6. Après refroidissement, parez votre biscuit à la taille de votre moule (ici, le moule Eleganza de Silikomart).

 

Crémeux litchi

  • 200g de purée de litchi (200g de litchis mixés)
  • 4 œufs entiers (200g)
  • 2 jaunes d’œufs (40g)
  • 100g de beurre
  • 60g de sucre
  • 3g de gélatine en feuilles (1 feuille et demie)
  1. Réhydratez la gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Dans une casserole, chauffez la purée de litchi avec le beurre et 50g de sucre.
  3. Mélangez les œufs et les jaunes avec le restant de sucre.
  4. A ébullition, versez un filet de purée dans les œufs et fouettez.
  5. Remettez le tout dans la casserole en continuant à fouetter.
  6. Cuire à la nappe : trempez une maryse ou une cuillère et faites un trait avec votre doigt. Si le trait reste, c’est que la crème est cuite.
  7. Ou si vous avez un thermomètre, la crème doit monter à 82°C.
  8. Hors du feu, ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  9. Versez la préparation dans le moule en silicone Eleganza de Silikomart.
  10. Réservez au congélateur.

 

Mousse framboise rose

  • 400g de purée de framboise
  • 100g de sucre
  • 7 feuilles de gélatine (14g)
  • 460g de crème entière
  • Extrait ou arôme de rose
  1. Réhydratez la gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Portez la purée de framboise et le sucre à ébullition.
  3. Ajoutez la gélatine essorée, ainsi que l’extrait de rose.
  4. Fouettez la crème en chantilly.
  5. Lorsque la purée est à 28°C, incorporez petit à petit la crème.
  6. Mélangez délicatement à la maryse.

 

Montage et finitions

  1. Démoulez le crémeux aux litchis.
  2. Lavez et séchez le moule.
  3. Versez 3/4 de la mousse framboise dans le moule.
  4. Ajoutez le crémeux en appuyant légèrement afin que la mousse remonte.
  5. Recouvrir du restant de mousse.
  6. Et déposez délicatement le biscuit.
  7. Lissez, et réservez au minimum 4 heures au congélateur, dans l’idéal une nuit.
  8. Le lendemain, démoulez votre entremet.
  9. Floquez-le avec le spray velours en ayant une certaine distance de votre entremet. Et prenez soin de recouvrir votre plan de travail de papier, car vous risquez d’en avoir partout. (Je sais de quoi je parle.)
  10. Déposez des perles en sucre à chaque « croisement ».
  11. Vous pouvez également réaliser des roses en pâte d’amande.
  12. Réservez environ 5 heures au frigo avant la dégustation.

Bonne dégustation !!!!!

Share Button
Share Button

Charlotte framboise

Share Button

Hello les gourmands,

Un moment que je veux écrire cette recette… Donc voilà, c’est chose faîte !

Il s’agit d’une charlotte, réalisée l’année dernière durant ma formation au Greta. Je l’ai décorée pour la fêtes des grands-mères (la mienne était ravie ! ), mais bien entendu, la charlotte se prête à toutes les occasions… et même quand il n’y en n’a pas !

C’est une charlotte version CAP, sans fioriture… Elle est composée d’un biscuit cuillère et d’une mousse framboise.

Dans tout les cas, c’est une recette idéale pour les beaux jours, et qui fera son petit effet auprès de vos invités. En plus d’être simple à réaliser, sa mousse est onctueuse. La framboise, au parfum délicat, a un équilibre parfait entre l’acidité et le sucré. Et pour finir, vous rencontrez le biscuit moelleux et fondant en bouche. Un délice !!!

Vous pouvez notamment rajouter des framboises à l’intérieur pour un peu plus de mâche, associer la framboise avec la menthe, ajouter un sirop, un coulis gélifié…  Et si vous galérez avec les biscuits cuillères maison, vous pouvez tout aussi bien les acheter tout faits.

A vous de jouer !!!!!

 

  • Pour une charlotte de 20cm de diamètre
  • Temps de préparation : 1h30
  • Temps de cuisson : 12 minutes
  • Temps de repos : 4 heures à 1 nuit dans l’idéal
  • Difficultés : facile

Biscuit cuillère

  • 160g de blancs d’œufs
  • 120g de sucre
  • 110g de jaunes d’œufs
  • 140g de farine
  • Sucre glace
  1. Préparez vos gabarits : à l’aide de votre cercle tracez deux cercles sur du papier cuisson, ainsi qu’une cartouchière de 4,5cm de largeur.
  2. Placez la feuille de papier cuisson sur une plaque, côté stylo sur la plaque.
  3. Tamisez la farine.
  4. Fouettez les jaunes avec 20g de sucre.
  5. Montez les blancs avec le sucre restant. La meringue ne doit pas être trop ferme, mais pas liquide non plus. Elle doit former un bec d’oiseau lorsqu’on soulève le fouet.
  6. Avec une maryse, incorporez délicatement les jaunes, puis la farine tamisée. (Attention, à ce qu’il ne reste pas de farine au fond.)
  7. Versez la pâte dans une poche munie d’une douille unie de 12cm environ.
  8. Dressez la cartouchière (elle peut être droite ou en biais) et les deux disques en escargots.
  9. Perlez le biscuit : saupoudrez de sucre glace. Attendez que le sucre fonde et saupoudrez à nouveau.
  10. Cuire 10 minutes à 200°C.

1

6

5

7

6

8 - 9

Mousse framboise

  • 350g de purée de framboise
  • 100g de sucre
  • 6 feuilles de gélatine (12g)
  • 400g de crème entière
  • Framboises fraîches
  1. Réhydratez la gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Portez la purée de framboise et le sucre à ébullition.
  3. Ajoutez la gélatine essorée.
  4. Fouettez la crème en chantilly.
  5. Lorsque la purée est à 28°C, incorporez petit à petit la crème.
  6. Mélangez délicatement à la maryse.

Montage

  1. Parez vos deux disques de biscuits de façon qu’ils soient légèrement plus petit que le cercle utilisé.
  2. Placez le cercle sur une plaque munie de papier cuisson, et chemisez-le de Rhodoïd.
  3. Parez la cartouchière pour qu’elle soit un peu plus basse que le rhodoïd, et insérez-là le long du cercle. Serrez-bien, sinon vous risqueriez d’avoir « un trou » au démoulage.
  4. Déposez un disque au fond. S’il y a des trous, bouchez-les avec les chutes de biscuits.
  5. Coulez la mousse dans le cercle. Je ne l’ai pas fait, mais vous pouvez tout à fait ajouter des framboises ou autres fruits rouges frais.
  6. Déposez le second disque, et recouvrez de mousse + framboises si vous le désirez.
  7. Lissez la mousse avec une spatule.
  8. Réservez au congélateur pendant 4 heures au minimum, voir une nuit.

 

Coulis gélifié (facultatif)

  • 100g de purée de framboise
  • 20g de sucre
  • 1 feuille de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Portez la purée de framboise et le sucre à ébullition.
  3. Ajoutez la gélatine essorée.

Finition

  1. Lorsque la mousse framboise est bien prise, versez le coulis à 28°C, sans décercler la charlotte.
  2. Remettez une bonne heure au congélateur.
  3. Ensuite décerclez la charlotte, et ôtez le rhodoïd.
  4. Décorez selon vos goûts : framboises, crème chantilly… Laissez libre court à votre imagination.

Dessous, un exemple de décoration, réalisée pour l’anniversaire de mon frère. 

BONNE DEGUSTATION !!!!!!!!!!

Share Button
Share Button

Framboisier

Share Button

Coucou les gourmands,

Les beaux jours arrivent, et ça donne envie de fruits, de glace, de barbecue, de bronzette au soleil… Bon ce n’est pas encore pour tout de suite, mais j’ai quand même pu profiter du soleil ce weekend. J’ai fêté mon anniversaire sur la terrasse à coup de bulles (de champagne), de rayons de soleil un peu furtifs, de bonne humeur, et bien sûr de gourmandise. J’ai d’ailleurs reçu le superbe livre de Christophe Felder « Pâtisserie, l’ultime référence« . Hâte de tester des recettes.

Bien envie de fraises, mais ce n’est pas encore la saison. Elles sont trop chères et n’ont aucun goût. Du coup, j’ai pensé aux framboises. Et je me suis dis, pourquoi pas un framboisier ?

Eh oui, c’est mon anniversaire, mais c’est quand même moi qui fait les gâteaux ! Pour ce framboisier, je voulais quelque chose de fruité et de léger. Je n’ai donc pas fait de crème mousseline comme dans la version traditionnelle, mais une excellente mousse framboise. Pour la déco, j’ai été séduite par le framboisier d’Alison du blog Rappelle toi des mets.

Mon framboisier se compose d’une génoise moelleuse imbibée d’un sirop à la vanille, d’une mousse framboise et de framboises fraîches.

Let’s go !!!!

 

  • Pour un cercle de 24cm de diamètre et de 6cm de hauteur
  • Temps de préparation :  1h30
  • Temps de cuisson : 35min à 200°C
  • Difficultés : facile à intermédiaire

Sirop vanille (recette de Pierre Hermé)

  • 100g d’eau
  • 1 gousse de vanille
  • 2cc d’extrait de vanille
  • 50g de sucre
  1. Portez à ébullition l’eau, le sucre et la vanille fendue et grattée.
  2. Laissez infuser pendant 30 minutes.
  3. Ajoutez l’extrait de vanille et le rhum.
  4. Réservez dans une boîte hermétique au frigo. La gousse de vanille peut rester dans le sirop.

Génoise

  • 200g d’oeufs (4 oeufs)
  • 120g de sucre
  • 80g de farine
  • 40g de fécule type Maïzena
  1. Montez les oeufs avec le sucre avec le fouet du robot jusqu’à ce que l’appareil double de volume, et qu’il fasse un « ruban » (lorsque la pâte retombe du fouet, elle doit former un ruban dont la trace reste à la surface). Il faut compter au moins 5 minutes.
  2. Tamisez la farine et la fécule.
  3. Incorporez-les au mélange oeufs-sucre à l’aide d’une maryse, bien délicatement pour ne pas faire retomber l’appareil.
  4. Graissez et farinez un moule à manquer ou un cercle de 24cm de diamètre minimum.
  5. Versez la pâte à mi-hauteur pour éviter qu’elle ne déborde à la cuisson.
  6. Cuire 30 à 35 minutes à 200°C (cela dépend du four). Vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau.
  7. Réservez sur une grille le temps que votre génoise refroidisse.

1

3

4

2

6

5

Mousse framboise

  • 430 g de framboises surgelées
  • 100 g de sucre
  • 550 g de crème entière
  • 4 feuilles de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Dans une casserole, chauffez les framboises avec le sucre.
  3. Mixez et chinoisez.
  4. Portez à ébullition, et ajoutez la gélatine essorée.
  5. Montez la crème bien froide en chantilly.
  6. Incorporez, petit à petit, la crème fouettée au coulis de framboise. Mélangez délicatement à la maryse.

Montage et finitions

  • Nappage framboise
  • Sucre glace
  • 250g de framboises fraiches
  • Pâte d’amande pour la déco
  1. Chemisez un cercle de 24cm de diamètre avec du rhodoïd.
  2. Coupez votre génoise en 3 disques.
  3. Parez un premier disque de façon qu’il soit légèrement plus petit que votre cercle.
  4. Déposez le disque dans le cercle et imbibez-le de sirop vanille.
  5. Coupez vos framboises en deux, et disposez-les autour du cercle.
  6. Placez votre mousse dans une poche sans douille.
  7. Pochez la mousse de façon qu’elle recouvre bien les framboises.
  8. Ajoutez le reste de framboises, puis le reste de mousse.
  9. Faîtes des « trous » dans le 2ème disque de génoise avec un emporte-pièce, douilles de différentes tailles.
  10. Déposez délicatement ce disque sur le dessus de l’entremet.
  11. Placez au congélateur au minimum 4 heures.
  12. Décerclez votre entremet, et placez-le sur un plat de service.
  13. Saupoudrez de sucre glace.
  14. Remplir les « trous » avec du nappage framboise.
  15. Enfin, disposez quelques framboises fraiches, des fleurs en pâte d’amande.

5

8

7

10

BONNE DEGUSTATION !!!!!!!!!!!!!!!

Share Button
Share Button

Bonbons de chocolat Mogador (chocolat au lait/passion)

Share Button

Hello les gourmands,

C’est bientôt la Saint-Valentin. Que diriez-vous d’offrir des chocolats à votre Valentin(e) ?

Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie !!! 

Ah la passion !!!!!!! Rien de tel pour déclarer son Amour à l’élu(e) de son  C’est pourquoi j’ai choisi la fameuse ganache Mogador de Pierre Hermé. (chocolat au lait/passion).

J’ai réalisé ces bonbons avec des empreintes « diamants ». Mais vous pouvez très bien utiliser des « coeurs ».

Bien entendu, vous pouvez offrir ces petites douceurs à n’importe quelle occasion que ce soit à Noël, pour la fête des mère, ou juste pour le plaisir…

J’ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 40 bonbons
  • Temps de préparation : 1h30 (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 nuit dans l’idéal
  • Difficulté : technique

 

Ganache Mogador

  • 5 fruits de la passion (125g de jus)
  •  275g de chocolat au lait à 40% de cacao (Jivara de Valrhona)
  • 8g de crème entière à 30% de MG
  • 50g de beurre à température ambiante
  1. Coupez les fruits de la passion en deux, et videz-les à l’aide d’une petite cuillère. Tamisez la chair afin d’obtenir 125g de jus. (Personnellement, j’ai acheté de la purée de passion toute prête. Je peux vous dire que c’est bien plus économique. Vous pouvez en trouver sur internet. Je l’ai acheté chez Alice Délice).
  2. Hachez le chocolat, et faites-le fondre à moitié au bain-marie.
  3. Portez le jus de passion à ébullition, et versez-le en 3 fois sur le chocolat. Mélangez à la maryse.
  4. A 60°C, incorporez petit à petit le beurre coupé en morceaux.
  5. Mélangez jusqu’à ce que la ganache soit lisse.
  6. Filmez au contact et réservez au frais 4 heures, voire une nuit dans l’idéal.
  7. Puis mettez votre ganache dans une poche à douille.

 

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n’en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d’aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n’aime pas l’eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N’hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d’utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • – 700g de couverture lactée (J’ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • – 7g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 35°C.
  3. A 35°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 30°C, sa température d’utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu’en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis « nettoyez » le moule avec un racloir. (J’utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n’est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 29 et 30°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.

2

4

3

Bonnes fêtes  !!!!!

Share Button
Share Button

Caresse d’automne (Entremet chocolat-framboise)

Cet entremet a toute une histoire… Il est né lors de ma formation au Greta, même si au final, je n’ai rien inventé. Puis, je n’étais pas seule… Ce jour-là, on devait créer, en binôme, une tarte et un entremet à partir des recettes à notre disposition.

Avec ma collègue Nathalie, on est donc partie sur une dacquoise noisette, un insert framboise et une mousse au chocolat. Ce n’était rien d’original, mais il était délicieux.

Là où je me suis surtout amusée, c’est dans la déco bien sûr. Je me suis inspirée de l’entremet « Velours d’automne » de Grégory Quéré (vainqueur de l’émission « Qui sera le prochain grand pâtissier ? »).

Puis, je lui ai cherché un nom… Je dois dire que « Velours d’automne » lui serait allé comme gant, mais mon entremet n’avait rien à voir avec celui de Grégory. Finalement, j’ai décidé de l’appeler « Caresse d’automne ». 

 

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]
  • Pour un cercle de 20cm de diamètre
  • Temps de préparation : 1h30
  • Temps de repos : 5 heures
  • Temps de cuisson : 15 minutes
  • Difficulté : intermédiaire

Insert framboise

  • – 300g de purée de framboises
  • – 3 feuilles de gélatine
  • – 10g de jus de citron
  • – 50g de framboises
  1. Réhydratez les feuilles de gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Faites tiédir la purée de framboises.
  3. Ajoutez la gélatine essorée, puis mélangez.
  4. Puis, ajoutez le jus de citron.
  5. Sur une plaque munie de papier cuisson, étalez du film étirable.
  6. Placez un cercle à entremet de 16cm de diamètre, chemisé avec un rhodoïd.
  7. Calez le cercle avec le film. Le but étant que la préparation ne coule pas en-dessous du cercle.
  8. Versez ensuite le coulis, et disposez les framboises.
  9. Réservez au congélateur pour une bonne heure. Il faut que l’insert soit bien congelé.

 

Dacquoise noisettes

  • – 125g de blancs d’oeufs (4 oeufs, sachant qu’un blanc = 30g)
  • – 50g de sucre
  • – 75g de sucre glace
  • – 125g de noisettes en poudre
  1. Sur une plaque munie d’un papier cuisson, préparez votre gabarit en prenant un cercle de 20cm de diamètre comme repère.
  2. Tamisez le sucre glace.
  3. Fouettez les blancs avec le sucre, jusqu’à former un bec d’oiseau en soulevant le fouet. Votre meringue est prête.
  4. Ajoutez le sucre glace en pluie, et mélangez délicatement à la maryse.
  5. Puis ajoutez, tout aussi délicatement, la poudre de noisettes. Faites attention à ce que tout soit bien incorporé, et qu’il ne reste pas de poudres au fond.
  6. Pochez la dacquoise en spirale.
  7. Cuire 20 minutes à 200°C

 

Mousse au chocolat 

  • – 250g de chocolat au lait de couverture
  • – 375g de crème entière
  • – 80g de lait
  • – 20g de sucre
  • – 20g de jaunes (1 oeuf)
  1. Portez à ébullition le lait avec 10g de sucre.
  2. Blanchissez le jaune avec le restant de sucre à l’aide du fouet.
  3. Une fois le lait à ébullition, versez-en la moitié sur les jaunes, tout en fouettant.
  4. Reversez le tout dans la casserole, et remettre sur feux doux sans cesser de remuer.
  5. Cuire à la nappe, c’est-à-dire à 85°C.
  6. Réservez la crème anglaise.
  7. Faites fondre le chocolat au bain-marie à 45°C.
  8. Incorporez-le à la crème anglaise.
  9. Montez la crème entière en chantilly.
  10. Incorporez-la délicatement au chocolat.
  11. Votre mousse est prête.

 

Montage

  1. Parez les bords (coupez) de votre biscuit dacquoise à l’aide de votre cercle, ou d’un couteau scie.
  2. Placez un cercle de 20cm de diamètre sur une plaque munie de papier cuisson.
  3. Chemisez-le avec un rhodoïd.
  4. Déposez votre biscuit au fond.
  5. Versez la moitiez de la mousse au chocolat.
  6. Placez l’insert framboises.
  7. Et recouvrez du reste de mousse.
  8. Lissez avec une spatule.
  9. Et réservez au congélateur, minimum 4 heures…

 

 

Feuilles en chocolat 

  1. Tempérez du chocolat de couverture noire.
  2. Préparez une feuille guitare ou du papier cuisson fera très bien l’affaire.
  3. Trempez la pointe d’un couteau dans le chocolat, puis faites des « empreintes ».
  4. Trempez le couteau à chaque nouvelle empreinte.
  5. Laissez cristalliser.

 

Chantilly cacao

  • – 300g de crème entière
  • – 30g de sucre
  • – 20g de cacao en poudre non sucré
  1. Montez la crème avec le sucre en chantilly bien ferme.
  2. Puis ajoutez le cacao. Fouettez à nouveau jusqu’à ce que le cacao soit bien incorporé.
  3. Versez la chantilly dans une poche munie d’une douille unie.

 

Finition

  • – 1 bombe de flocage velours brun
  • – Quelques framboises
  • – Votre chantilly
  • – Vos décors en chocolat
  1. Décerclez votre entremet, et remettez-le sur le papier cuisson.
  2. Floquez l’ensemble de l’entremet avec la bombe. Un conseil, placez un carton autour, histoire de ne pas en avoir partout.
  3. Pochez des petits dômes de chantilly.
  4. Déposez quelques framboises entre les dômes.
  5. Puis placez harmonieusement vos feuilles de chocolat.

 

Bonne dégustation !!!

 

Share Button
Share Button

Forêt Noire individuelle

La chaleur est épuisante, mais j’ai quand même pris le temps pour vous aujourd’hui. 

Je sais que certaines attendaient cette recette avec impatience… et gourmandise. 

Lundi, c’était l’anniversaire de ma grand-mère, et pour cette occasion spéciale, j’ai eu envie de revisiter la Forêt Noire, de lui donner un autre look, plus contemporain. De plus, la Forêt Noire est tout un symbole en Alsace .

Puis, c’était aussi l’occasion d’utiliser mon nouveau moule « Dada » de Pavoni.  J’ai craqué pour ce moule très élégant. Je trouve qu’il sied très bien à la Forêt Noire. Il l’embellit.   Il permet de faire aussi bien des entremets individuels, qu’un grand entremet familiale en joignant les empreintes entre elles.  Il y a 5 empreintes de 36 x 4,2 x ht 3,7cm.

Mes Forêts Noires individuelles sont composées d’un biscuit cuillère cacaoté, d’une mousse chocolat/cerise, d’une compotée de cerises au kirch, et d’une chantilly vanillée. Rien de bien nouveau concernant les saveurs.  Concernant la compotée, finalement c’était plus des cerises écrasées… Un peu déçue à ce niveau-là. Je pense que la prochaine fois, je ferai une gelée de cerises en insert, avec des cerises entières. Ah oui et concernant la mousse, j’ai rajouté de la gélatine dans la recette, car chez moi, elle tenait limite. Heureusement qu’il y avait le glaçage craquant qui tenait un peu le tout. Surtout que la chaleur n’aide pas…

Mes Forêts Noires individuelles

  • [bws_pdfprint display= »pdf,print »]
  • Temps de préparation : 3 heures
  • Temps de cuisson : 12 minutes
  • Temps de repos :  4 heures environs
  • Difficulté : intermédiaire
  • Pour 20 personnes (ou 10 gourmands :)!)

 

Biscuit cuillère cacaoté :

  • – 120g de blancs d’oeufs
  • -100g de sucre
  • – 80g de jaunes
  • – 100g de farine
  • – 20g de cacao en poudre non sucré
  • – sucre glace
  1. Tamisez la farine avec le cacao.
  2. Clarifiez vos oeufs (séparez les blancs des jaunes).
  3. Fouettez légèrement les jaunes avec 10g de sucre afin d’éviter qu’ils coagulent.
  4. A l’aide de votre robot, montez les blancs avec le reste de sucre. Attention, la meringue ne doit pas être trop ferme, mais pas liquide non plus. (la mienne n’était pas assez ferme).
  5. Incorporez les jaunes à l’aide d’une maryse, puis la farine/cacao en 3 fois.
  6. Versez la pâte dans une poche munie d’une douille unie, et pochez 5 cartouchières de 3cm de largeur sur un papier cuisson.  (Comme vous pouvez le voir sur la photo, mon appareil était un peu liquide -> meringue pas assez ferme. Les « stries » du pochage sont en train de s’effacer. Pour notre entremet, ce n’est pas très grave. Mais ça le serait plus pour une Charlotte.)
  7. Saupoudrez de sucre glace.
  8. Cuire 12 minutes environ à 180°C.
  9. Réservez sur grille.

 

 

Meringue française avec bec d'oiseau

Incorporation de la farine et du cacao

Incorporation des jaunes

Incorporation de la farine et du cacao

Incorporation des jaunes

Cartouchières

Purée de cerises 

  • – 200g de cerises noires ou griottes

Mixez et chinoisez les cerises.

Compotée de cerises : 

  • – 100g de cerises
  • – QS kirch
  1. Équeutez et dénoyautez les cerises.
  2. Faites les « compoter » dans une casserole sur feu doux. Les cerises doivent se ramollir un peu, être moins fermes.
  3. Écrasez-les légèrement avec une fourchette.
  4. Enfin, égouttez-les et réservez.

Mousse chocolat/cerise

  • – 500g de crème fleurette entière bien froide
  • – 250g de chocolat noir (Caraïbes de Valhrona pour moi)
  • – 1 feuille de gélatine
  • – 150g de purée de cerises

Hydratez la gélatine dans de l’eau froide.

Faites fondre le chocolat au bain-marie, ou au micro-onde (attention si vous prenez cette option de ne pas brûler le chocolat. Mettez 30 secondes à chaque fois, et mélangez.)

Chauffez la purée de cerises et ajoutez la gélatine essorée.

Incorporez la purée au chocolat.

Montez la crème entière bien froide. Attention, elle ne doit pas être trop ferme.

Vérifiez la température de votre chocolat. Il doit être entre 35 et 40°C. (Sinon votre mousse sera granuleuse. En effet, la crème étant froide, le chocolat va cristalliser s’il est trop froid).

Incorporez votre crème en 3 ou 4 fois à la maryse.

Mettez dans une poche à douille.

Chocolat fondu + purée de cerise

Ajout de la crème fouettée

Crème fouettée

Mousse au chocolat

Sirop d’imbibage

  •  – 35g d’eau
  • – 35g de sucre
  • – 60g de kirch
  1. Portez l’eau et le sucre à ébullition. 
  2. Laissez refroidir, puis ajoutez le kirch.
  3. Réservez.

 

Montage

  1. Coupez vos biscuits cuillères de façon à ce qu’ils rentrent dans chaque empreinte du moule.
  2. Pochez un peu de mousse au chocolat dans chaque empreinte. 
  3. Ajoutez le confit de cerises, puis recouvrez de mousse.
  4. Imbibez les biscuits avec le sirop. Et placez-les dans chacune des empreintes. 
  5. Lissez. Et réservez quelques heures au congélateur. 

Glaçage craquant au chocolat

  • – 500g de chocolat au lait (Jivara de Valrhona pour moi)
  • – 90g d’huile de pépins de raisins (huile neutre)
  1. Faites fondre le chocolat dans un récipient (j’utilise un bec verseur), et ajoutez l’huile de pépins de raisins.
  2. Prenez un plat creux et placez du film alimentaire.
  3. Mettez une grille au dessus.
  4. Démoulez et coupez chaque empreinte en 4.
  5. Glacez vos entremets.
  6. Aidez-vous d’une spatule pour les manipuler.
  7. Réservez au frais sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Chantilly vanillée et finitions 

  • – 300g de crème fleurette entière bien froide
  • – 30g de sucre
  • – 1 gousse de vanille
  • – 20 cerises
  • – Copeaux de chocolat
  1. Montez la crème en chantilly ferme avec le sucre et la gousse de vanille fendue et grattée.
  2. Mettez la crème dans une poche munie d’une douille Saint-Honorée.
  3. Pochez la chantilly sur vos entremets. L’ouverture de la douille doit être sur le dessus.
  4. Parsemez de copeaux de chocolats.
  5. Dénoyautez et coupez les cerises en deux.
  6. Placez deux moitiés de cerises sur chaque entremet.

 

Bonne dégustation !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button
Share Button

Tarte Infiniment Vanille

 

Vous connaissez tous le grand Pierre Hermé, je pense. Je n’ai plus besoin de vous le présenter… Allez puisque vous insistez, Pierre Hermé est un pâtissier alsacien. C’est un spécialiste des macarons, mais pas que… Il aime les choses simples sans fioritures, et se concentre principalement sur le goût. 

Le goût, j’y viens avec cette tarte infiniment Vanille. Une vraie tuerie, je peux vous le dire !!!!!!!! Gros coup de ♥ pour cette tarte 

J’avais déjà testé cette recette à mes débuts en pâtisserie. Je me rappelle encore de la ganache trop liquide qui coulait de partout, de mon fond de tarte qui n’avait pratiquement pas de bords… hahaha !!!!  Je vous rassure, j’ai fait des progrès, même si ce n’est pas encore parfait. J’ai un peu galéré avec le glaçage de mon crémeux. Ce n’était pas net sur les côtés. Je me suis donc permise de rajouter une chantilly pour « masquer » les imperfections. Et finalement, j’aime bcp ce nouveau design. Je ne sais pas ce qu’en penserait PH… Et vous qu’en pensez-vous ?

« Cette tarte est composée d’un fond de pâte sablée surmontée d’une ganache à la vanille. Pierre Hermé a choisi d’assembler des gousses de vanilles d’origines différentes : vanille de Tahiti qui apporte une note de fond intense, vanille du Mexique pour une note florale, et vanille de Madagascar pour une note boisée. Cette association permet de créer le goût vanille tel qu’il le conçoit.  » 

Extrait du livre Secrets de pâtissiers : 180 cours pas à pas, édition Alain Ducasse. 

 

Share Button
Imprimer la recette
Tarte Infiniment Vanille
Difficulté : élevée
Temps de Préparation 2 heures
Temps de Cuisson 1 heure 30
Temps d'Attente 30 minutes
Portions
personnes
Ingrédients
Pâte sablée
Biscuit cuillère
Crème anglaise vanille
Crème mascarpone à la vanille
Glaçage à la vanille
Sirop à la vanille
Finition
Temps de Préparation 2 heures
Temps de Cuisson 1 heure 30
Temps d'Attente 30 minutes
Portions
personnes
Ingrédients
Pâte sablée
Biscuit cuillère
Crème anglaise vanille
Crème mascarpone à la vanille
Glaçage à la vanille
Sirop à la vanille
Finition
Instructions
Pâte sablée
  1. Mélangez ensemble les matières sèches (farine, poudre d'amande, sucre glace, vanille).
  2. Coupez le beurre en morceaux et sablez le avec les matières sèches.
  3. Faites un puits, et ajoutez l'oeuf. Attention de ne pas trop travailler la pâte.
  4. Filmez et mettez au frigo. pendant au moins une heure.
  5. Après repos, abaissez votre pâte et foncez un cercle de 22 cm de diamètre.
  6. Cuire à blanc pendant 25 minutes environs à 170°C.
Biscuit cuillère
  1. Préparer votre plaque munie d'un papier cuisson. Sur le papier cuisson, tracez un cercle de 20 cm de diamètre. Aidez vous d'un cercle. Et n'oubliez pas de retourner le papier cuisson ensuite. Le stylo, ce n'est pas très bon. 🙂
  2. Dans la cuve d'un robot, battez les blancs avec le sucre. La meringue ne doit pas être trop ferme, mais pas trop liquide non plus.
  3. Blanchissez les jaunes au fouet, et ajoutez-les délicatement à la meringue, à l'aide d'une maryse.
  4. Tamisez la farine et la fécule et versez en pluie dans la préparation précédente. Mélangez toujours délicatement avec la maryse.
  5. Remplissez une poche à douille (peu importe la douille) avec votre préparation. Puis, dressez un disque en escargot, en vous aidant du gabarit que vous avez fait au début. Saupoudrez de sucre glace.
  6. Cuire pendant 6 minutes environs à 230°C. Surveillez bien votre four.
Crème anglaise
  1. Réhydratez la gélatine dans un bol d'eau froide.
  2. Dans une casserole, versez 480g de crème liquide, et ajoutez trois gousses de vanille préalablement fendue et grattée.
  3. Faites bouillir et laissez infuser 30 minutes hors du feu.
  4. Passez la crème au chinois. Et réservez 230g de crème vanillée pour la ganache.
  5. Mélangez les jaunes avec le sucre. Portez la crème à ébullition, et versez-la sur les jaunes. Fouettez pour éviter que les jaunes ne cuisent.
  6. Reversez le tout dans la casserole, et cuire à 85°C tout en mélangeant au fouet. Astuce : si vous n'avez pas de thermomètre, il y a ce qu'on appelle la cuisson à la nappe. Passez un doigt sur le dos d'une spatule nappée de crème. Celle-ci est cuite lorsque la trace reste visible.
  7. Ajoutez la gélatine essorée.
  8. Transvasez dans un récipient et réservez au frigo.
Ganache à la vanille
  1. Faites fondre le chocolat au bain-marie.
  2. Faites bouillir la crème vanillée (que vous avez réservée plutôt). en y ajoutant la vanille en poudre et l'extrait de vanille.
  3. Versez la crème sur le chocolat tout en mélangeant à la maryse.
  4. Filmez au contact et réservez au frigo.
Crème mascarpone vanille
  1. Dans la cuve du robot muni du fouet, foisonnez légèrement le mascarpone bien froid.
  2. Détendez progressivement avec une partie de la crème anglaise, puis le restant. Laissez monter comme une chantilly.
  3. Moulez avec la poche à douille un cercle à entremet 20 cm de diamètre et 1,5 cm de hauteur (perso, j'ai utilisé un cercle à entremet). Lissez avec une palette coudée. Et glissez au congélateur. PS : si vous ne souhaitez pas ajouter la chantilly en décors comme moi, et préférez la version PH, utiliser un cercle de la taille de votre fond de tarte.
Glaçage vanille
  1. Faites fondre le chocolat au bain-marie.
  2. Mélangez le sucre avec la pectine.
  3. Faites bouillir la crème, l'eau et la gousse de vanille fendue et grattée.
  4. Retirez la vanille, et ajoutez le mélange sucre/pectine.
  5. Faites bouillir à nouveau, et versez sur le chocolat. Mélangez.
  6. Ajoutez la poudre d'oxyde de titane (colorant blanc), et mixez au mixeur plongeant.
Sirop à la vanille
  1. Portez à ébullition l'eau, le sucre et la vanille fendue et grattée.
  2. Laissez infuser pendant 30 minutes.
  3. Ajoutez l'extrait de vanille et le rhum.
  4. Réservez dans une boîte hermétique au frigo. La gousse de vanille peut rester dans le sirop.
Montage
  1. Sur le fond de pâte sablée, versez 1/3 environs de ganache.
  2. Ajoutez ensuite le biscuit cuillère. Appuyez légèrement. A l'aide d'un pinceau, imbibez-le avec le sirop à la vanille. N'hésitez pas !
  3. Garnissez à ras de ganache et glissez au frigo.
  4. Une fois la ganache figée, posez la tarte sur un plat.
  5. Chauffez le glaçage à la vanille à 35°C.
  6. Il est maintenant temps de sortir, le crémeux vanille mascarpone du congélateur et de le décercler. Posez le sur une grille, et versez le glaçage. Lissez à l'aide d'une palette afin d'obtenir une couche fine et régulière.
  7. Posez le disque de crémeux sur la ganache figée, bien centrée. Aidez-vous d'une palette coudée.
Crème chantilly
  1. Montez la crème bien froide avec le sucre et la vanille grattée (ne mettez pas la gousse hein. Ou vous pouvez aussi utiliser la vanille liquide ou en poudre, ça marche aussi 🙂 ).
  2. Pochez la crème tout autour du crémeux avec une douille Saint-Honoré.
  3. Puis avec une passette à thé, saupoudrez légèrement de vanille en poudre.
  4. J'ai ajouté une fleur de vanille en pâte d'amande pour le décor. Mais après vous faites selon vos envie. 🙂

Couronne de fruits rouges

 

Hello les gourmands !!!!!! 

Alors pour ma 1ère recette (publiée sur le blog hein ! Pas la 1ère que j’ai réalisée 🙂 ), j’ai décidé de vous présenter ma couronne de fruits rouges. Une recette pleine de fraîcheur et de couleurs comme on les aime. Une jolie tarte printanière !!!!! J’espère que vous allez l’aimer.  Je l’ai réalisée pour Pâques et comme en plus c’était mon anniversaire, c’était l’occasion idéale. Et comme en ce moment, les beaux jours reviennent…. (Il était temps, car marre de la grisaille). Cette tarte est faite pour vous !

Cette tarte est composée d’une crème mousseline, d’un confit de fruits rouges, de fruits rouges frais, d’un sablé breton, de fleurs comestibles.

Bisous les gourmands 

Share Button
Imprimer la recette
Couronne de fruits rouges
Temps de Préparation 1 heure
Temps de Cuisson 20 minutes
Temps d'Attente 1 heure
Portions
personnes
Ingrédients
Sablé breton
Crème pâtissière
Crème mousseline
Confit de fruits rouges
Montage
Temps de Préparation 1 heure
Temps de Cuisson 20 minutes
Temps d'Attente 1 heure
Portions
personnes
Ingrédients
Sablé breton
Crème pâtissière
Crème mousseline
Confit de fruits rouges
Montage
Instructions
Sablé breton
  1. Mettez toutes les matières sèches dans un cul de poule (farine, levure, cassonade). Attention, la levure ne doit pas être en contact avec le sucre (qui s'en nourrit). Je vous conseille donc de mettre le sucre en premier, puis la farine, et enfin la levure.
  2. Coupez le beurre en dés, et sablez-le avec les matières sèches. La pâte doit être friable.
  3. Faites un puits et ajoutez les jaunes d'oeufs. La pâte est collante, c'est normal.
  4. Etalez-la entre deux feuilles de papier cuisson, et mettez-la au frigo pendant 30 minutes minimum.
  5. Puis, à l'aide d'un cercle de 22cm de diamètre, découpez un cercle. Puis, un deuxième au milieu à l'aide d'un petit verre.
  6. Cuire 20 minutes environ à 180°C.
Crème pâtissière
  1. Avant toutes choses, nettoyez-bien votre matériel. La crème pâtissière est propice au développement des micro-organismes.
  2. Chauffez le lait avec la gousse de vanille fendue et la moitié du sucre.
  3. Pendant ce temps, mélangez au fouet les oeufs avec le sucre restant.
  4. Ajoutez-y la farine et la fécule (ou la poudre à crème). Mélangez bien pour éviter les grumeaux.
  5. Versez doucement le lait tout en mélangeant. Puis reversez le tout dans la casserole. Mélangez jusqu'à épaississement.
  6. Versez votre crème pâtissière dans un cul de poule, et filmez au contact.
  7. Réservez au frigo.
Confit de fruits rouges
  1. Hydratez la feuille de gélatine dans un récipient d'eau bien froide.
  2. Chauffez les fruits rouges (si vous avez de la purée congelée, c'est encore mieux. Pas besoin de mixer) avec le sucre et le jus de citron.
  3. Une fois en compotée, mixez le tout.
  4. Ajoutez la feuille de gélatine essorée, et mélangez.
  5. Filmez au contact et réservez au frigo.
Crème mousseline
  1. Une fois la crème pâtissière bien froide, lissez-la à l'aide du robot avec le fouet.
  2. Le beurre doit être pommade. Il doit avoir la consistance d'une mayonnaise. Attention, la crème pâtissière ne doit pas être trop froide, au risque de grainer. Elle doit avoir environ la même température que le beurre.
  3. Ajoutez une corne de beurre à la crème pâtissière et fouettez. Si vous voyez que la crème est trop froide, aidez-vous d'un chalumeau pour réchauffer les bords de la cuve.
  4. Continuez ainsi jusqu'à épuisement du beurre.
  5. Votre crème mousseline est prête. Vous pouvez la mettre directement dans une poche munie d'une douille unie de 12mm. (ou selon vos envies)
Montage
  1. Placez votre sablé breton sur un plat de service.
  2. Pochez des "boules" de crème de différentes tailles, et aléatoirement sur le sablé.
  3. Mettez votre confit dans une poche (peu importe la douille). Pochez, comme pour la crème, aléatoirement.
  4. Lavez et coupez vos fruits. Puis disposez-les à votre guise sur la tarte.
  5. Enfin, vous pouvez ajouter des fleurs comestibles, meringues, ou autre décorations... A vous de jouer !!!