Oursons guimauve

Share Button

Hello les gourmands,

En cherchant des idées pour Pâques, je suis tombée sur les oursons guimauve de Christelle du blog Il était une fois la pâtisserie, et au passage, j’en profite pour dire que j’adore son blog. Il est très bien fait, avec de superbes recettes, et de belles photos.

Ces petits oursons m’ont fait de l’oeil. Il fallait absolument que je teste. En plus, Pâques, c’était l’occasion idéale. Je me suis donc procuré le fameux moule Scrapcooking, trouvé chez Alice Délice . Un joli retour en enfance…

J’ai opté pour la version facile et rapide de Christelle, et celle que propose Scrapcooking en achetant le moule : j’ai acheté les guimauves. Mais vous pouvez très bien les faire vous-même, c’est moins chimique. Pour cela, je vous renvois au blog de Christelle.

Ils sont également parfaits à réaliser avec les enfants, qui vont adorer j’en suis sûre.

Je les ai réalisés avec du chocolat de couverture Jivara de Valrhona. Et j’ai aussi voulu tester avec le chocolat de couverture Noisetto de Secrets de chefs, dont je suis tombée amoureuse. En parlant d’amour, pour la Saint-Valentin, ou la fête des mères, ou toutes autres occasions d’ailleurs, je testerais avec le nouveau chocolat de Barry, Ruby, naturellement rose et au bon goût de fruits rouges.

Alors que diriez-vous d’un gros câlin ?

 

  • Pour 12 oursons
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de repos : 1 bonne heure
  • Difficultés : facile

Ingrédients

  • 170g de chocolat (lait, blanc, noir…)
  • 50g de guimauve
  1. Faites fondre le chocolat par tranche de 30 secondes au micro-onde. (Inutile de tempérer le chocolat)
  2. A l’aide d’un pinceau, recouvrez chaque empreinte, en mettant une bonne couche (sinon cela sera compliqué à démouler). Mon astuce est de mettre une demie cuillère à café dans chaque empreinte, et de l’étaler au pinceau.
  3. Réservez 5 minutes au frigo, le temps que le chocolat se cristallise.
  4. En attendant, dans un petit récipient, mettez la guimauve avec une bonne cuillère à soupe d’eau.
  5. Chauffez une 15aine de secondes pour faire fondre la guimauve. Mélangez.
  6. Remplissez à 1/3 les empreintes à l’aide d’une petite cuillère ou d’une poche à douille sans douille. (bon alors moi, j’ai été plutôt généreuse en guimauve. J’avais peur pour l’obturation (fermeture) du coup, mais ça allait.)
  7. Pour avoir testé les deux, je vous conseille la poche à douille. Il vous suffit juste de couper le bout afin de faire un petit trou. C’est beaucoup plus propre, et vous ne vous débattez pas avec la guimauve qui colle aux mains.
  8. Refermez les empreintes avec le chocolat fondu, et réservez au frigo pendant au moins une heure, voir plus. (Scrapcooking préconise 4 heures).
  9. Bonne dégustation !

 

JOYEUSES PÂQUES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button
Share Button

Fritures de Pâques

Share Button

Hello les gourmands,

C’est bientôt Pâques, et je suis sûre que vous êtes tous friands de chocolats. En tout cas, moi oui !

Que diriez-vous de faire vos chocolats vous même ? Et pourquoi le faire avec vos enfants ? Ce serait l’occasion de passer un bon moment avec eux.

En plus, les fritures… rien de plus simple !!!! Même pas besoin de tempérer le chocolat, enfin sauf si vous utilisez un moule rigide. Dans ce cas, je vous le conseille fortement, sinon vous allez galérer à les démouler. Je vous donne quand même le lien concernant le tempérage du chocolat.

Cette année, j’ai voulu m’amuser un peu, et tester différentes associations. C’est vrai pourquoi faire les traditionnelles et éternelles fritures en chocolat au lait, ou noir…

J’ai donc associer : chocolat blanc/noix de coco ; chocolat au lait/riz soufflé ; chocolat noisette/pralin, chocolat rubis/framboises. Je peux vous dire que c’est une tuerie !!!!!!

Donc si vous vous n’y êtes pas encore mis, il est encore temps ! C’est facile et rapide !!!! Alors let’s go !!!!

 

  • Pour 54 petites empreintes (exemple de moule)
  • Temps de préparation : 20 minutes
  • Temps de repos : 30 minutes
  • Difficultés : facile

 

  • Chocolat blanc/noix de coco
  • 200g de couverture ivoire (j’ai utilisé Ivoire de Valrhona)
  • 30g de noix de coco râpée

 

  • Chocolat au lait/riz soufflé
  • 200g de couverture lactée (Jivara de Valrhona)
  • 15g de riz soufflé

 

 

  • Chocolat rubis/framboise
  • 200g de couverture rubis de Barry

Pour info, j’ai testé les framboises congelées que j’ai ensuite mixées pour obtenir des brisures, mais ce n’est pas le top je trouve. La prochaine fois, je testerais les framboises lyophilisées. Mais je ne peux vous garantir le résultat.

 

Procédé :

  1. Faites fondre votre chocolat par tranche de 30 secondes au micro-onde. Ou alors utilisez la technique du tempérage.
  2. Ajoutez le topic et mélangez.
  3. Utilisez un moule propre et sec.
  4. Versez le chocolat dans les empreintes à l’aide d’une petite cuillère ou d’une poche munie d’une petite douille.
  5. Réservez au frigo 20 à 30 minutes.
  6. Démoulez.

Après libre à vous de rajouter ou de diminuer les quantités des « topics », voir d’en tester de nouveaux. 

 

JOYEUSES PÂQUES !!!!!!!!!!!!!!!! 

Share Button
Share Button

Lammele ou agneau de Pâques

Share Button

Bonjour les gourmands,

J'espère que vous allez tous bien... Aujourd'hui, j'aimerais vous partager une tradition de ma région : L'Alsace, chère à mon coeur.

Comme vous le savez certainement, la fête de Pâques est dédiée au Christ. C'est en effet le dimanche de Pâques que le Christ ressuscite. Pour les Catholiques, ce jour est à la fête. Jésus Christ est revenu d'entre les morts, après avoir été crucifié le Vendredi Saint.

Le Carême est une période de jeûne et d'abstinence de 40 jours, faisant référence aux 40 jours de jeûne du Christ dans le désert. Autrefois, le Carême était plus respecté qu'aujourd'hui. Et il fallait écouler tous les oeufs accumulés durant cette période. L'oeuf étant également assimilé à la fécondité, à la vie.

C'est ainsi qu'en Alsace est née la tradition du lammele (agneau pascal en génoise). Le lammele était partagé en famille lors du petit déjeuner, le dimanche de Pâques. Encore un symbole, puisque l'agneau représente le Christ. Une autre façon de lui rendre hommage et de célébrer sa résurrection.

On retrouve l'Agneau Pascal sous différentes appellations : Osterlammele, lamele, ou lammele (prononcé "lamala dans le Haut Rhin). La tradition veut que cette pâtisserie en forme d'agneau soit offerte le matin de Pâques.

Bon, je crois que ça suffit pour le cours d'Histoire (je détestais déjà cette matière à l'école...).  Alors place à une recette bien gourmande. Une recette de Christophe Felder, pâtissier Alsacien. Son agneau Pascal est réalisé avec un pain de Gênes hyper parfumé. Il tout simplement à tomber.... Merci à lui pour le partage de sa recette.

Concernant le moule, je vous conseille un moule en terre cuite. Je trouve que la cuisson est plus homogène. Mais il existe aussi des moules en fibre de carbone

 

  • Pour 2 grands moules à agneaux 
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de cuisson : 30 minutes à 160°C
  • Difficultés : facile

 

Ingrédients

  • 70g de beurre + 20g pour le moule
  • 400g d’œufs
  • 135g de sucre
  • 3g de sucre vanillé
  • 80g de pâte d’amande
  • 10g de miel d’acacia
  • 1g de sel fin
  • 2g de zeste de citron
  • 175g de farine + un peu pour le moule
  • 50g de Maïzena
  • Sucre glace

 

  1. Préchauffez le four à 160°C.
  2. Faites fondre le beurre et réservez.
  3. Versez ¼ des œufs dans le bol de votre robot, et mélangez à vitesse 2 avec le fouet.
  4. Ajoutez les sucres, la pâte d’amande, le miel, le sel et les zestes de citron.
  5. Fouettez à grande vitesse.
  6. Versez le reste des œufs, et fouettez encore quelques minutes.
  7. Placez le bol du robot dans la casserole au bain-marie.
  8. Fouettez quelques minutes (l’appareil ne doit pas être chaud, mais tempéré.).
  9. Replacez le bol sur votre robot, et fouettez énergiquement jusqu’à complet refroidissement. Un ruban doit se former lorsque vous soulevez la maryse.
  10. Tamisez la farine et la Maïzena.
  11. Versez-les en pluie, et mélangez délicatement avec une maryse.
  12. Puis, ajoutez le beurre fondu.
  13. À l’aide d’un pinceau, graissez généreusement vos moules de beurre fondu. N’hésitez pas à en mettre une bonne couche sur les oreilles (ces dernières ont tendance à attacher). Puis farinez légèrement.
  14. Tapotez doucement vos moules sur le plan de travail afin de faire tomber l ‘excédent de farine.
  15. Refermez les moules, puis versez la pâte.
  16. Faites cuire 30 minutes à 160°C.
  17. Démoulez dès la sortie du four et laissez refroidir.
  18. Saupoudrez de sucre glace.

2

7

11

14

3

8

12

15

4 - 5 - 6

9

13

JOYEUSES PÂQUES !!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button

Bonbons de chocolat Mogador (chocolat au lait/passion)

Share Button

Hello les gourmands,

C’est bientôt la Saint-Valentin. Que diriez-vous d’offrir des chocolats à votre Valentin(e) ?

Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie !!! 

Ah la passion !!!!!!! Rien de tel pour déclarer son Amour à l’élu(e) de son  C’est pourquoi j’ai choisi la fameuse ganache Mogador de Pierre Hermé. (chocolat au lait/passion).

J’ai réalisé ces bonbons avec des empreintes « diamants ». Mais vous pouvez très bien utiliser des « coeurs ».

Bien entendu, vous pouvez offrir ces petites douceurs à n’importe quelle occasion que ce soit à Noël, pour la fête des mère, ou juste pour le plaisir…

J’ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 40 bonbons
  • Temps de préparation : 1h30 (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 nuit dans l’idéal
  • Difficulté : technique

 

Ganache Mogador

  • 5 fruits de la passion (125g de jus)
  •  275g de chocolat au lait à 40% de cacao (Jivara de Valrhona)
  • 8g de crème entière à 30% de MG
  • 50g de beurre à température ambiante
  1. Coupez les fruits de la passion en deux, et videz-les à l’aide d’une petite cuillère. Tamisez la chair afin d’obtenir 125g de jus. (Personnellement, j’ai acheté de la purée de passion toute prête. Je peux vous dire que c’est bien plus économique. Vous pouvez en trouver sur internet. Je l’ai acheté chez Alice Délice).
  2. Hachez le chocolat, et faites-le fondre à moitié au bain-marie.
  3. Portez le jus de passion à ébullition, et versez-le en 3 fois sur le chocolat. Mélangez à la maryse.
  4. A 60°C, incorporez petit à petit le beurre coupé en morceaux.
  5. Mélangez jusqu’à ce que la ganache soit lisse.
  6. Filmez au contact et réservez au frais 4 heures, voire une nuit dans l’idéal.
  7. Puis mettez votre ganache dans une poche à douille.

 

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n’en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d’aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n’aime pas l’eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N’hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d’utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • – 700g de couverture lactée (J’ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • – 7g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 35°C.
  3. A 35°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 30°C, sa température d’utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu’en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis « nettoyez » le moule avec un racloir. (J’utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n’est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 29 et 30°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.

2

4

3

Bonnes fêtes  !!!!!

Share Button
Share Button

Rocher coco comme un Raffaello

Share Button

Nouvelle recette de rochers, mais cette fois à la noix de coco, façon Raffaello®. Cette fois, les vrais sont bien meilleurs. Que voulez-vous, on n’aura jamais la vraie recette.

Cela dit la mienne, ou plutôt celle trouvée sur le site cookomix est bonne quand même. Ces petits (gros) rochers sont composés de gaufrettes à la vanille, de chocolat blanc, d’une noisette entière, et bien sûr de noix de coco. 

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]

 

  • Pour 32 rochers
  • Temps de préparation : 45 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : facile

Ingrédients 

  • – 100g de gaufrettes à la vanille
  • – 400g de lait concentré non sucré
  • – 30g de noix de coco râpée
  • – 50g de chocolat blanc
  • – 32 noisettes
  1. Mixez les gaufrettes et réservez.
  2. Chauffez le chocolat au bain-marie.
  3. Ajoutez le lait concentré, la noix de coco et les gaufrettes. Mélangez.
  4. Réservez 6 heures au frigo.
  5. Formez ensuite des boules de la taille d’une noix et insérez une noisette.

Enrobage

  • – Noix de coco
  • – 300g de chocolat blanc
  1. Faites fondre le chocolat. Perso, je l’ai tempéré, mais d’après le site de cookomix, ce n’est pas nécessaire. Vérifiez quand même que le chocolat est à 29°C.
  2. Mettez la noix de coco dans un récipient à côté.
  3. A l’aide d’une fourchette à chocolat, trempez chaque boule dans le chocolat puis roulez-les dans la noix de coco.
  4. Placez chaque rocher sur une plaque munie de papier cuisson, et réserver une petite heure au frigo.

Si vous voyez que le chocolat commence à épaissir, n’hésitez pas à le rechauffer 15 secondes au micro-onde. C’est ce que j’ai fait. Car à moins de travailler très vite, le chocolat baisse vite en température. Sinon, la coque risque d’être trop épaisse. Puis vous n’aurez pas assez de chocolat. 

Bonne dégustation !!!!!!!!

Share Button
Share Button

Rochers pralinés

Share Button

Bonjour tout le monde !!!!

Je reviens aujourd’hui avec une recette de rochers pralinés. Je voulais « imiter » les Ferrero Rocher® et je dois dire qu’ils ne sont pas si mal ! Ce n’est évidemment pas les vrais mais j’ai été séduite par cette recette dénichée sur le blog : La cuisine de Bernard. Merci à lui pour cette merveilleuse idée. Je dois dire que j’ai été surprise en croquant dans un rocher. Le coeur n’est pas compact comme dans les « pralinés », mais coulant. J’adooooore !!!!! 

En même temps, j’aurai pu m’en douter puisque les rochers ne sont pas fourrés avec une ganache mais avec un croustillant praliné. Vous savez, la recette du Royal. Je peux vous dire que j’en bave devant mon écran, en ayant encore le souvenir de cette douceur sur ma langue. C’est coulant, fondant, et croustillant tout ça en même temps…  ça a un goût de trop peu. Et c’est tellemeeeeeennnntttt boooon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bon ok j’arrête, et je vous laisse découvrir la recette. Vous me direz ce que vous en avez pensé. J’attends vos commentaires avec impatience. En parlant de ça, on est le 2 décembre… Hihihi !!!! J’ai le droit à un chocolat…      (Je crois qu’on ne peut plus rien pour moi… ça me fait un drôle d’effet les fêtes. Ou alors c’est le chocolat !???)

Vous pouvez également retrouver mes chocolats et desserts de fêtes ici

 

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]

 

  • Pour 25 rochers  (Je ne comprends pas, Bernard en a fait 64 . Les miens doivent être plus gros… )
  • Temps de préparation : 1 heure
  • Temps de repos : 2 heures
  • Difficultés : Facile 

 

Ingrédients 

  • – 220g de noisettes 
  • – 200g de praliné (Vous pouvez retrouver le procédé dans ma recette de pâte à tartiner. Ou si vous avez la flemme, vous pouvez en trouver à Auchan.) 
  • – 140g de couverture lactée 
  • – 60g de chocolat au lait
  • – 60g de crêpes dentelles 
  1. On va commencer par faire la pâte de noisettes. Pour cela, mixez les noisettes jusqu’à obtenir une pâte plus ou moins crémeuse. En fait, c’est sous l’action de la chaleur, que l’huile des noisette va se libérer pour former une pâte.
  2. Réservez dans un cul de poule, et ajoutez le praliné.
  3. Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde par séquence de 30 secondes. Ajoutez-le à la préparation précédente et mélangez.
  4. Enfin ajoutez les crêpes dentelles émiettées.
  5. Mettez la préparation dans une poche à douille. Et pochez dans des empreintes demi-sphères de 4 cm environ. (j’ai utilisé un moule à pop cakes)
  6. Réservez au congélateur pendant une petite heure.
  7. Démoulez les demi-sphères et assemblez-les avec un pique pour former une sphère. Remettez-les au congélateur.

Enrobage

  • – 400g de couverture lactée (j’ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • – 4g de beurre de cacao Mycryo
  • – 80g de pralin
  1. Il va maintenant falloir tempérer le chocolat. (Voir mon article sur la technique)
  2. Faites fondre le chocolat entre 40-45°C. 
  3. A 35°C, ajoutez le Mycryo et mélangez.
  4. Lorsque le beurre de cacao est incorporé, ajoutez le pralin. Et mélangez.
  5. Sortez vos sphères du congélateur.
  6. Une fois le chocolat à 31°C, enrobez les rochers et « piquez-les » dans un moule à pop cake, si vous en possédez un, ou du polystyrène. Sinon, posez-les simplement sur du papier cuisson.
  7. Une fois cristallisés, enlevez les piques qui devraient normalement s’enlever tout seul.
  8. Réservez une heure au frigo.

 

Bonne dégustation et bonnes fêtes !!!!!!

Share Button
Share Button

Bonbons de chocolat orange/cannelle

Share Button
[bws_pdfprint display= »pdf,print »]

 

Hello les gourmands,

Dans la série des douceurs de Noël,  il y a les CHOCOLATS !!!!! C’est incontournable !!!!!  Qui dit mieux ?

Donc, suite à mon article sur le tempérage du chocolat, je vous présente ici mes bonbons de chocolat fourrés à l’orange et à la cannelle. Ils sont croquants et bien brillants. Ils sont parfaits pour offrir pour les fêtes !!!!!  Ou bien pour garnir un calendrier de l’Avent. Si vous voulez faire le vôtre, suivez le lien.

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L‘atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d’aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries. Ce qui est bien, c’est qu’on peut adapter cette recette et changer les saveurs.

J’ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

 

 

Ganache orange/cannelle

  • – 210g de jus d’orange
  • – 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • – 30g de miel
  • – 2 bâtons de cannelles
  • – 24g de sucre semoule
  • – 60g de couverture lactée
  • – 60g de beurre
  1. Faites chauffer le jus d’orange, le glucose, et les bâtons de cannelle.
  2. Laissez infuser 20 minutes.
  3. Enlever les bâtons de cannelle et rechauffer le jus d’orange.
  4. Dans une casserole, réalisez un caramel avec le sucre et le miel. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  5. Déglacez le caramel avec le jus d’orange. Mélangez.
  6. Faites cuire à 120°C afin d’éliminer un maximum d’eau. Moins il y a d’eau, plus le bonbon se conservera.
  7. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  8. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  9. Mélangez. Votre ganache est prête.
  10. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  11. Réservez.

1

7

4

8

5

9

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n’en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d’aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n’aime pas l’eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N’hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d’utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • – 400g de couverture noire (J’ai utilisé Guanaja de Valrhona)
  • – 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45/50°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 34°C.
  3. A 34°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 31°C, sa température d’utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu’en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis « nettoyez » le moule avec un racloir. (J’utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n’est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 30 et 31°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.
  15. Pour la déco, tempérez à nouveau 50g de couverture noire. Avec un pinceau, badigeonnez le dessus de chaque bonbon, et appliquez un carré de « feuille de transfert ». Une fois cristalliser, n’oubliez pas de retirer l’opercule en plastique.

J’ai tenté d’éviter cette manipulation en plaçant directement les carrés dans les empreintes. Mais le résultat n’est pas top…

 

 

Bonne dégustation !!!!!

Share Button
Share Button

Chocolats en fêtes !!!

Share Button

Les fêtes approchent et ça s’active dans ma cuisine, pour la plus grande joie de ma famille, mais aussi de mon Nikon. Je vous présente mon petit shooting photos histoire de vous en mettre plein les yeux à défaut de vous en mettre plein la bouche… Bises 

Bonbons de chocolat gourmands

Share Button

Bonbons de chocolat au citron

Share Button
[bws_pdfprint display= »pdf,print »]

 

Hello les gourmands,

Dans la série des douceurs de Noël,  il y a les CHOCOLATS !!!!! C’est incontournable !!!!!  Qui dit mieux ?

Donc, suite à mon article sur le tempérage du chocolat, je vous présente ici mes bonbons de chocolat fourrés avec une ganache citron. Ils sont délicieusement acidulés pour les fans de citron, croquants et bien brillants. Bref, une tuerie !!!!! Ils sont parfaits pour offrir pour les fêtes !!!!!  Ou bien pour garnir un calendrier de l’Avent. Si vous voulez faire le vôtre, suivez le lien.

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L‘atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d’aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries.

J’ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

 

 

Ganache citron

  • – 210g de jus de citron
  • – 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • – 30g de miel
  • – 24g de sucre semoule
  • – 60g de couverture lactée
  • – 60g de beurre
  1. Faites chauffer le jus de citron et le glucose (casserole ou micro-onde, à vous de voir…).
  2. Dans une casserole, réalisez un caramel avec le sucre et le miel. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  3. Déglacez le caramel avec le jus de citron. Mélangez.
  4. Faites cuire à 120°C afin d’éliminer un maximum d’eau. Moins il y a d’eau, plus le bonbon se conservera.
  5. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  6. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  7. Mélangez. Votre ganache est prête.
  8. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  9. Réservez.

2

3

8

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n’en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d’aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n’aime pas l’eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N’hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d’utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • – 400g de couverture lactée (J’ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • – 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 35°C.
  3. A 35°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 30°C, sa température d’utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu’en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis « nettoyez » le moule avec un racloir. (J’utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n’est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 29 et 30°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.

 

 

2

4

7

9

12

3

Bonne dégustation !!!!!

Share Button
Share Button

DIY Mon calendrier de l’Avent

Share Button
Share Button